Inscription à la newsletter
menu
Triomphe de Trime 2022 Triomphe de Trime 2022
Partager sur :

AG Assoc et TRIME en images.

29 juin 2022 Association
Vue 3392 fois

L'ASSOC était à TRIME pour vous: les photos !

Le public peut visionner les principales images de la fête de Trime dimanche.

Les Brutions ont accès à la majorité des images. (Samedi et dimanche de Trime).

Les adhérents cotisants ont accès à l'intégralité des photos mises en ligne. (AG et cocktail inclus).

Si vous souhaitez charger une image, click droit sur l'image choisie, puis "enregistrer l'image sous...

CLIQUEZ ICI

Photos P Bertin - BRT1, CF, +




7
J'aime

4 Commentaires

Renaud ANCELIN (L, 1976)
Il y a 1 mois
La joie et le bonheur de se retrouver après 2 ans. Chic à Bahut
Marc KOWALSKI (6, 1963)
Il y a 1 mois
Belle fête de Trime , heureux de ces retrouvailles
Philippe HERNANDEZ (4, 1950)
Il y a 1 mois
Merci pour ceux qui, lointains et âgés, ne peuvent s'y rendre. Cela fait plaisir. Grande amitié à toutes et tous.
Jackie LAISNE (4, 1954)
Il y a 1 mois
Jackie Laisné B 8507 présent avec grand plaisir à Trime 2022, ainsi que mon frère JP 7331 B ! Et aussi le Chouan Rivalland 7070 B, quel plaisir de se revoir et de se rappeler certaines fêtes de Trime avec notre Grand Ancien Louis Truffert Z 0014 -né en 1910, entré au Prytanée en 6e en1920 comme externe, ses parents étant alors à La Flèche je crois, et aussi le général de brigade Robert Lavenu B 2582 Cyr 1941, dcd en 2001. Il avait commandé un temps le 2e RIMA de Granville où un parcours était "aménagé" dans les falaises du Roc pour leur entraînement ! L' effectif à Granville était alors important et je me rappelle avoir été invité comme Brution au RIMA à la soirée costumée organisée à l'occasion du Carnaval, une de mes collègues du Lycée Les Sapins de Coutances -où nous enseignions elle et moi- étant l'épouse du commandant en second. Une de mes collègues m'avait alors grimé et mes cheveux blonds, que je portais un peu longs alors, étaient sous un turban qui faisait de moi "un Prince Hindou" ! Alors que je dansais avec l'épouse d'un jeune lieutenant, ma collègue m'avait invité à "me démasquer" en ôtant le turban, ce que je fis sans me douter que le jeune officier allait alors s'interposer entre son épouse et moi de façon très incorrecte, la longueur de mes cheveux étant selon lui un cas de rupture immédiate ! Quelle ne fut pas mon plaisir le lendemain, lorsque je rencontrais cette charmante dame dans une pharmacie de Granville : elle m'invita à prendre le thé chez elle, et, quand son mari fut rentré, en jeep, elle lui demanda ensuite de me raccompagner au Centre de Thalassothérapie où je suivais des soins à la suite d'un accident de la circulation à moto. Je me réjouis alors en moi-même car cela ne lui plaisait pas du tout. Mais il était brution comme moi, lui indiqua son épouse et il s'exécuta, de bien mauvaise grâce cependant. Voilà un petit récit qui peut si vous le souhaitez trouver sa place dans la Revue. Mais un autre souvenir me revient en mémoire : il concerne la période où j'étais au Prytanée, à Galliéni. En 1957, à la fin de la Seconde pour moi, il y a eu comme chaque année à "cette époque-là", le bizutage pour le passage en Rhéto : cela avait lieu sous le contrôle de l'encadrement dont le Sergent-chef Péraldi, un sergent que nous appelions "Panpan" et l'un de nos officiers. Les Rhétos -venus d'Henri IV où ils étaient alors- avaient copieusement arrosé sous un des bâtiments sous lequel il nous fallut ensuite ramper dans toute la longueur. Nous étions bien sûr en tenue n°2, peut-être même en treillis ! Et nous avions alors le droit de chanter le célèbre chant des "Rhétos de France" : "Ohé nous sommes les Rhétos ! Ohé nous sommes les Rhétos !"
Bien entendu nous passions ensuite à la douche exceptionnellement, car habituellement nous y passions une seule fois par semaine et, je précise que nous changions de sous-vêtements à l'occasion de cette douche, donc une fois par semaine également ! "La douche" se passait par section, une vingtaine à la fois : "Attention, mouillez-vous !" Puis "Savonnez-vous !" et ensuite "Rincez-vous !" ce qu'il fallait faire avec célérité sous peine de rester avec du savon en quelques parties... Imagineriez-vous cela maintenant ? Je me souviens que notre camarade Gréco B 9096 était sans doute guadeloupéen ou martiniquais et cela fut surprenant la 1e fois de le voir "nu comme un vers" dans toute la splendeur de son corps si bien "bronzé" !
Voilà pour aujourd'hui, et comme il est 2 h 21 ce mardi 5 juillet 2022, permettez-moi de vous souhaiter une bonne nuit et "Chic à Bahut !" (que je préfère à "Chica Bahut !").
Buenas Noches ! Buona notte ! Have a good night ! Jackie Laisné 8507 B

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.