menu

Vue 216 fois
02 mai 2018

La mémoire brutionne. Stéphane TISON. [2001]

LA MéMOIRE BRUTIONNE

Paru dans  Guerres mondiales et conflits contemporains - 2001/1 (n° 201)

Identité et commémoration au Prytanée national militaire de La Flèche 1808-1968 [1]

par Stéphane Tison 

Doctorant en histoire, Sorbonne Nouvelle.

Résumé

Le Prytanée national militaire de La Flèche (Sarthe), ancien collège jésuite, a formé depuis 1808 de nombreux cadres de l’armée française. Les élèves, appelés « Brutions », créent dès l’origine une identité originale, faite de dureté et de fraternité, transmise par de nombreux rites. Cette identité s’affirme d’abord contre l’encadrement, puis, après la défaite de 1871, suscite un véritable esprit de corps, réunissant tous les membres de l’école dans le même culte de la patrie et dans l’espoir de la revanche contre l’Allemagne. La mémoire des illustres anciens est exaltée, avec la complicité du commandement. Les guerres mondiales et coloniales font taire les attaques contre une école jugée coûteuse et singulière : le Prytanée connaît alors son âge d’or, tandis que de nombreux anciens tombent sur les champs de bataille. Après les années 1960, l’établissement, dont le rôle est mal compris dans une société plus pacifiste, est de nouveau critiqué.

Cliquez ici pour accéder à l'hébergeur de cet article.  CAIRN.INFO : Chercher, repérer, avancer.

ou bien 

 

Cliquez ici pour télécharger l'article (PdF).

 Merci à Laurent GODARD 4074C pour le partage de cet article via FB.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Autres Actualités