menu
Défilé de l’armée d'Afrique sur la Canebière

SORTIE GOUPE PROVENCE

SUR LES TRACES DES GOUMIERS LORS DE LA LIBÉRATION DE MARSEILLE EN AOÛT 1944

Partager sur :

Le groupe Provence des Anciens Élèves du Prytanée Militaire de La Flèche vous propose, le mardi 4 décembre 2018, la découverte et la visite de plusieurs sites retraçant l’épopée des Goumiers marocains qui se sont distingués dans la Libération de Marseille entre le 20 et le 28 août 1944.

 

Le 15 août 1944 a lieu le débarquement en Provence. À cette occasion, l'occupant fait sauter les installations portuaires : plus de 200 navires sont coulés et le célèbre pont transbordeur de Marseille détruit. Le 19 août 1944, le général de Lattre de Tassigny reçoit l'ordre du général Patch, commandant la 7e armée américaine, de prendre Toulon et Marseille. Deux groupements sont constitués afin d'attaquer les deux ports simultanément :

1) premier groupement aux ordres du général de Larminat, commandant le 2e corps d’armée, chargé d'attaquer Toulon: 52 000 hommes principalement de la 1redivision de marche d’infanterie (1re DMI) et de la 9e division d'infanterie coloniale (9e DIC).

2) second groupement, aux ordres du général de Goislard de Monsabert, chargé d'attaquer Marseille: 12 000 hommes, essentiellement de la 3e division d'infanterie algérienne (3e DIA) , des groupements de tabors marocains (GTM) et du CC1 (Combat Command 1) de la 1re division blindée (1re DB).

Les FFI de Marseille (et parmi eux Gaston Deferre) préparent la libération de la ville. Le lundi 21 août, ils lancent l'insurrection accompagnée d'un mot d'ordre de grève générale. Mais, mal armés et peu nombreux, leur position est critique jusqu'à l'arrivée des tirailleurs algériens de la 3e division d'infanterie algérienne (3e DIA) du général de Monsabert et les goumiers marocains du général Guillaume appuyés par le Combat Command 1 (CC1) de la 1re division blindée (1re DB) qui pénètrent dans Marseille, le mercredi 23 août.

Les combats avec l'armée allemande se poursuivent plusieurs jours, jusqu'à la capitulation du général Schaeffer le 28 août. Enfin le 29 août, le général de Lattre assiste au défilé de l’armée d'Afrique sur la Canebière.

 

Notre journée est animée par Daniel Sornat 9891 B, Saint Cyrien 1959, historien et spécialiste des Goums et par Claude Sornat , son frère , habitué de nos sorties, 1576 C , Contrôleur général des Armées ( 2S) , président de La Koumia , association des anciens des Goums marocains.

Nous vous proposons le programme suivant au Fort Ganteaume : d’abord une présentation en salle, puis une visite sur le terrain après un déjeuner en commun.

-Matin : Présentation de la Libération en salle au Fort Ganteaume.

Claude Sornat : exposera qui sont ces goumiers qui se sont illustrés dans les campagnes pour repousser les Allemands : Tunisie, Italie, France, Allemagne. Un Goum, l'équivalent d'une compagnie, regroupe environ 200 goumiers. En période de guerre, les goums sont regroupés en Tabor, équivalent d'un bataillon de trois à quatre goums. Enfin, le Groupement de tabors marocains (GTM), l'équivalent d'un régiment, est composé de trois tabors. Durant la Seconde Guerre mondiale, chaque GTM comporte près de 3000 hommes dont un peu plus de 200 officiers et sous-officiers. La proportion de Maghrébins dans un GTM est de 77 à 78 %. Daniel Sornat : présentera l’action des 3 GTM  commandés par le colonel Leblanc 1er GTM, le colonel Boyer de Latour 2èmeGTM et le colonel Masset du Biest. 3èmeGTM pour libérer Marseille.

-Midi : Déjeuner amical en commun au mess du Fort Ganteaume

-Après midi : Visite de plusieurs sites célèbres de la Libération dans la ville de Marseille

- Place du Colonel Edon (qui commandait le 6ème Tabor) près de ND de La Garde avec la stèle aux Goumiers et le char Jeanne d’Arc,

- Esplanade de Notre-Dame de la Garde d’où le colonel Edon a organisé le pilonnage d’une batterie allemande et d’où on peut comprendre les entrées des GTM dans Marseille. Le fanion du Général de Montsabert est visible dans la basilique.

- Rue des Goumiers près de La Pointe Rouge avec un monument aux Goumiers.

- Fort Napoléon près des Goudes, formidable fortification avec une vue magnifique, un des derniers bastions à se rendre.

 

Un covoiturage pourra être assuré depuis le Fort Ganteaume. Nous vous communiquerons les coordonnées GPS des sites mais une bonne carte fait aussi l’affaire ! Cette visite dans Marseille n’est pas très fatigante mais nécessite au minimum des chaussures plates genre tennis plutôt que chaussures de ville pour monter au Fort Napoléon, montée  plutôt facile mais les cailloux peuvent glisser !

 

Rendez-vous : avec possibilité de parking pour la voiture à l’intérieur du Fort.

             le mardi 4 décembre 2018 à 10h00 Entrée Fort Ganteaume 2 Boulevard Charles Livon 13007 MARSEILLE.

 

Participation financière : (déjeuner et location de la salle de conférence au Fort Ganteaume tenant compte du fait que les conférenciers sont bénévoles).

            25 Euros par personne.

Renvoyer la fiche d’inscription à :

            Monsieur LE BONHOMME André  

            Parc Berger  Le Phoebus F

            13009 MARSEILLE

            Téléphone : 04.91.41.93.45

Mardi 4 décembre 2018 10h00 - 18h00
Entrée Fort Ganteaume
2 Boulevard Charles Livon
13007 MARSEILLE
Localisation

Entrée Fort Ganteaume

2 Boulevard Charles Livon
13007 MARSEILLE

Complément d'information (parking, Métro...) :

avec possibilité de parking pour la voiture à l’intérieur du Fort

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Mardi 4 décembre 2018 10h00 - 18h00
Entrée Fort Ganteaume
2 Boulevard Charles Livon
13007 MARSEILLE
  • Ajouter à mon agenda