menu

Documents attachés :

Vue 37 fois
03 décembre 2018

Un marin sur toutes les mers de la Révolution à Louis-Philippe

Un marin sur toutes les mers

de la Révolution à Louis-Philippe

René-Constant Le Marant de Kerdaniel

Parution d’un livre sur la carrière d’un officier général (mousse à 13 ans, termine vice-amiral)

Pierre-Loïc Le Marant de Kerdaniel et le capitaine de vaisseau (h.) Yves Boyer-Vidal 8195 B Ecole navale 57

 Issu d’une ancienne famille bretonne, René-Constant Le Marant de Kerdaniel s’engage à 13 ans dans la Marine, en pleine Révolution et gravit rapidement les échelons qui vont le voir participer à la bataille de Prairial (1793). Il découvre ensuite la Martinique puis l’océan Indien avec l’amiral Linois. Promu lieutenant de vaisseau, René-Constant participe à la bataille de Trafalgar sur le Héros.

Capitaine de frégate en 1808, à l’issue d’une dangereuse mission en Espagne, il commande la frégate l’Astrée dans l’océan Indien où il participe aux dernières opérations navales (bataille du Grand Port…), avant la capitulation de l’île de France devant les Anglais en 1810. Il se marie à Port-Louis avec une jolie créole.

Capitaine de vaisseau, il participe à la reprise des Antilles par la France en 1814. Commandant la frégate la Guerrière, il réussit la prise d’Algésiras en 1823 et est promu contre-amiral. Commandant la station du Brésil auprès de Dom Pedro Ier, empereur du Brésil, et puis de la mer du Sud (1826-1830), il vient conforter l’État-major de ses hautes qualités. Vice-amiral en 1836, préfet maritime à Cherbourg, il part à la retraite en 1845.

Cet ouvrage décrit les péripéties sur mer et sur terre de René-Constant, mousse à 13 ans, contre-amiral à 59 ans grâce à sa valeureuse contribution à l’histoire de notre Marine et de notre patrie.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Autres Actualités